22ème Édition - 30 & 31 mai 2020

2019 sera encore une année remarquable pour les triathlons d’Obernai Benfeld, aux niveaux de l’organisation, des participations, et des résultats sportifsNous avons organisé premières épreuves un samedi. Avec 1684 individuels et 85 relais pour un total de 1939 inscrits, la participation a progressé de 20 % en un an.L’eau à 23 °C a permis l’utilisation de la combinaison sur toutes les courses de la journée. Les conditions météorologiques ont été propices à la réalisation de grandes performances.

Chapitre 1 : L’expérience

Les 338 triathlètes du L (longue distance) et les 20 nageurs des relais ont été les premiers à s’élancer dans le plan d’eau de Benfeld. Kevin Rundstadler, le franc-comtois licencié en Belgique au Tri Club du Grand Tournaisis, est sorti de l’eau avec une avance conséquente de 2’ sur son premier poursuivant, William Mennesson (Stade Français). Les deux principaux favoris annonçaient déjà le duel qu’ils allaient se livrer par la suite. Côté féminines, c’est Anaïs Martin (Neuves Maisons Triathlon) prenait la poudre d’escampette devant ses 2 principales rivales : Sabrina Rinaldi (Trimoval Molsheim) et la vice championne de France de triathlon LD Alice Meignié, de l’US Ivry Triathlon.

Si William parvenait à rejoindre Kevin avant le Champ du Feu, les 2 hommes n’allaient plus se quitter de vue sur le retour vélo. De son côté, Anaïs faisait jeu égal avec Alice qui s’emparait de la deuxième place. Derrière, les écarts se creusaient inexorablement.

Comme l’an passé, William réalisait le meilleur temps à pied et s’imposait finalement avec 4’ d’avance sur Kevin. Avec un temps de 4h05’45’’, il bat ainsi le record du triathlon L, détenu par Cédric Oesterlé. Le podium sera complété par l’allemand Thomas Bosch, rejeté à près de 20’. Le premier régional, Romain Maurel (Neuves Maisons Triathlon) se classait 4° et pouvait attendre en toute sérénité Anaïs, sa compagne à la ville, qui remontait sur la plus haute marche d’Obernai après sa victoire de 2017 et sa 2° place de 2018. Il faut dire qu’elle n’a pas fait les choses à moitié, en réalisant les meilleurs temps des 3 disciplines et en établissant un nouveau record de l’épreuve en 4h43’59’’. Alice et Sabrina conservaient leurs 2° et 3° place à l’arrivée. Anaïs et Romain ont ainsi remporté de haute main le challenge couple qui était proposé aux participantes et participants qui partagent leur passion du triathlon au quotidien. Une initiative des organisateurs qui a connu un franc succès.

Du côté des relais, l’épreuve L a été dominée par le relais hommes Encore Nous : Olivier Try, Nicolas Henry et Luc Sommer, devant l’équipe mixte Sofitex : Adeline Schmitt, Emmanuel Paulin, Jonathan Missler.