21ème Édition - 9 juin 2019

Qui pour succéder à Andi Boecherer et Sabrina Rinaldi au triathlon M d’Obernai-Benfeld ?

Le triathlon M d’Obernai-Benfeld fêtera cette année sa 20° édition et reste la course référence de notre organisation. De grands champions ont marqué son histoire, certains en l’emportant, d’autres en rendant cette épreuve très spectaculaire. La liste des lauréates et lauréats peut d’ailleurs être consultée sur notre site www.triathlon-obernai.fr, rubrique résultats.

L’édition 2017 a été marquée, chez les hommes, par une lutte acharnée entre 3 triathlètes ; le champion allemand Andi Boecherer ne s’imposant que de justesse et sans avoir pu s’économiser devant 2 jeunes régionaux, Nathan Guerbeur et Tom Lecomte. Aucun de ces athlètes ne participera à l’édition 2018. Nathan, licencié à Metz Triathlon, disputera sa 1° Coupe du Monde à Cagliari (Sardaigne) et Tom, licencié à l’ASPTT Strasbourg Triathlon, disputera une épreuve Ironman à Kraichgau en Allemagne. Les projets sportifs de ces jeunes champions les éloigneront cette année de notre épreuve qui les a vu éclore lors de ses dernières éditions.

Chez les féminines, 2017 avait été marquée par un extraordinaire triplé des filles du Naveco Betschdorf : Sabrina Rinaldi, Claire Hoffbeck et Anne Madre. Sabrina, désormais licenciée au Trimoval,  monte sur la distance L cette année où elle tentera de décrocher le 1° titre de championne Grand Est de l’histoire du triathlon longue distance.

Claire et Anne pourraient venir chercher leur 1° victoire sur le triathlon M. Mais elles devront pour cela s’imposer devant leurs poursuivantes de l’an passé, les bas-rhinoises Sophie Weckerlé et Aurore Meyer… et sans nul doute devant la toujours jeune allemande Renate Fortsner. Renate est, avec 4 victoires, la triathlète la plus titrée sur la distance M d’Obernai-Benfeld. Et si sa dernière victoire date de 2013, ses récentes performances laissent à penser qu’elle pourra encore figurer parmi les favorites cette année.

Côté messieurs, Guillaume Macq du triathlon de l’Omois, au pied du podium l’an passé devrait pouvoir s’y hisser ; reste à savoir sur quelle marche. Ses plus farouches adversaires sont à chercher parmi les régionaux et notamment ceux de l’armada de l’ASPTT Strasbourg avec les vétérans Xavier Tupet et Jean Marc Schoen, mais aussi le jeune et talentueux Julien Hanns. Un nouveau nom s’ajoutera à coup sûr au palmarès d’Obernai, un premier pas vers les 4 victoires de Cédric Oesterlé, une autre figure légendaire de ce triathlon ?

Mais la liste des prétendants est sans nul doute beaucoup plus longue, tant chez les femmes que chez les hommes. Quelle championne, quel champion se cache dans la longue liste des participants venant de très nombreuses régions françaises, d’Allemagne, de Belgique ou d’ailleurs ?

Rendez-vous est donné le 3 juin au parking des remparts d’Obernai pour trouver les réponses à ces interrogations. Mais en attendant leurs passages sur la ligne d’arrivée, nous pourrons suivre en direct la progression de ces favoris qui seront équipés de puces GPS, une première sur les triathlons d’Obernai-Benfeld.