22ème Édition - 30 & 31 mai 2020

 droneUne des spécificités du Triathlon International d’Obernai-Benfeld réside dans la distance séparant le site du départ (Benfeld) de celui d’arrivée (Obernai), la raison en étant l’absence de plan d’eau autour d’Obernai.  C’est donc aux abords de Benfeld, à 15 km à l’est d’Obernai, que se déroulent les épreuves natation ainsi que les deux triathlons complets des enfants – les Benfeld TriKids.

Couvrant environ 5 hectares, le plan d’eau de Benfeld possède une eau d’excellente qualité lui permettant d’offrir, tout au long de l’été, un site de baignade surveillée très prisé des habitants de la région. Sa plage de sable et ses espaces verts à l’ombre de magnifiques saules pleureurs constituent un lieu idyllique pour un départ de triathlon qui a toujours été apprécié par les dizaines de milliers de triathlètes qui y sont passés en 16 éditions.

Mais il est maintenant temps de se jeter à l’eau !

 

Grâce à sa faible profondeur, le plan d’eau de Benfeld se réchauffe rapidement – un atout indéniable pour une épreuve qui se déroule au tout début du mois de juin. En 16 éditions, l’épreuve natation n’a jamais été annulée pour cause d’eau trop froide, avec une pointe à 23°  mais le plus souvent à 20-21°.

Large, sablonneuse et en pente douce, la plage de départ permet aux triathlètes de prendre un départ serein pour une ligne droite de 200 m. A la première bouée les participants de l’épreuve S effectuent alors un virage à droite de 300 degrés qui, après 300m les ramène vers la sortie de l’eau et leur zone de transition adossée à la plage de départ. Petit détail très apprécié des triathlètes : chaque virage repéré par sa bouée, est balisé en amont et en aval par 100 m de lignes d’eau tendues avant les épreuves par le club de plongée de Benfeld.

Quant aux participants des triathlons M et L, ils suivent un parcours en forme de trapèze, en virages à droite,  qui les amène, après environ 700 m d’efforts, à sortir de l’eau sur la plage avant de replonger 20 m plus loin pour une deuxième (M & L) et une troisième boucle (L) respectivement. Cette innovation très appréciée – la « sortie à l’australienne » – a été instaurée il y a quelques années pour permettre aux spectateurs d’encourager leurs proches et leurs amis et de savoir où ils en étaient dans l’épreuve. A l’issue de leur dernière boucle, les triathlètes sortent de l’eau à 200 m de la plage de départ pour arriver directement dans leur zone de transition.

 

Une fois la natation terminée, les triathlètes se dirigent, en fonction de l’épreuve à laquelle ils participent, vers l’un des deux parcs à vélos de 450 places nécessaires à la gestion des 3 épreuves adultes aux départs rapprochés (9h15, 10h30 et 12h15). Installés l’un sur le parking du plan d’eau, l’autre sur la plage de départ, ils sont gérés avec maestria par une armée de bénévoles de la ville de Benfeld, parfaitement rodés au ballet des sacs des concurrents qu’ils doivent récupérer aussitôt l’épreuve natation terminée pour les faire parvenir à Obernai avant la fin de l’épreuve. Un autre bataillon de bénévoles officie également pour assurer le ravitaillement de l’ensemble des bénévoles, concurrents, accompagnateurs et spectateurs dans une bonne humeur désormais légendaire.

 

En début d’après-midi, ce sont 150 enfants qui se jettent à l’eau pour respectivement 50 et 150 m de natation, avant de faire un aller-retour à vélo de 2 ou 4 km sur la départementale, entièrement fermée à la circulation pour l’occasion, en direction de Benfeld. Revenus sur la plage, ils s’élancent pour un aller-retour de respectivement 350 et 1000 m de course à pied le long de la plage (et de la piste cyclable pour les plus grands).

 

Cette année, dans le cadre de l’attribution du label « le triathlon au féminin », le Comité d’organisation pousse encore plus loin les efforts entrepris au profit de la gent féminine en généralisant des départs séparés pour les triathlètes féminines. Ainsi, parallèlement à l’horaire de départ spécifique de l’épreuve S (10 minutes avant la vague masculine), l’organisation a prévu cette année une séparation des couloirs de départ matérialisée par une ligne d’eau pour les épreuves L et M, permettant ainsi aux dames de ne pas être secouées par le tsunami traditionnel d’un départ de triathlon en masse ! Elles ne rejoindront ainsi leurs homologues masculins qu’une fois le flux des nageurs régulé.

 

Au fil des éditions précédentes, en exploitant l’expérience acquise au cours de ses 16 années d’existence, l’équipe d’organisation du Triathlon International d’Obernai-Benfeld a ainsi su mettre sur pied un site de départ idéalement conçu pour la plus grande satisfaction des triathlètes et des spectateurs.

 

Quelques chiffres :

  • Température moyenne de l’eau : 21°
  • Températures extrêmes enregistrées : 17-23°
  • parcours S : 500 m en triangle
  • parcours M : 1400 m en deux boucles avec une sortie de 20 m à l’australienne sur la plage
  • parcours L : 2100 m en trois boucles  avec deux sorties de 20 m à l’australienne sur la plage
  • 900 places de parc à vélo en 2 x 450

boutoninfospratiques

logo tri mini