21ème Édition - 8 & 9 juin 2019

Les triathlons d’Obernai Benfeld 2018 ont vécu et sont entrés dans l’histoire de cette manifestation. Et ce à plusieurs titres : un nouveau record de participation avec 1404 inscrits individuels et 83 relais pour un total de 1632 participants, une nouvelle épreuve animathlon à Benfeld, la première victoire d’un junior sur la distance M, un nouveau record de temps féminin sur l’épreuve L…

Autant d’éléments qui témoignent du spectacle que nous ont offert tous les triathlètes, mais aussi leurs supporters et les bénévoles qui ont fait de cette 20° édition du Triathlon International d’Obernai Benfeld un franc succès. Le thermomètre, dans l’eau comme dans l’air, s’était mis à l’unisson. L’eau à 24,2° a obligé les concurrents à laisser les combinaisons de natation au vestiaire, certains avec une certaine appréhension. Quant à l’air, il a rendu cette édition littéralement brulante, en particulier lors des courses à pied dans le vignoble et sur les remparts d’Obernai.

Les 307 triathlètes du L (longue distance), dont 17 relais, ont été les premiers à s’élancer dans le plan d’eau de Benfeld. Guillaume Crozet (Orléans ASFAS Tri) s’est détaché du peloton dès le premier des 3 tours et a bouclé son parcours natation avec 2’30’’ d’avance sur son premier poursuivant, William Mennesson (Stade Français). Laurence Buffet (Charleville Triathlon Ardennes), toujours aussi impressionnante dans l’eau, sortait en 3° position… avec une poignée de seconde sur la 2° féminine, la belge Stefanie Adam (3MD Dendermonde).

Le segment vélo de 82 km et 1600 m de dénivelé positif allait rebattre complètement les cartes. Coté féminines, Stefanie Adam prenait rapidement la tête de course. Elle parvenait même, en réalisant le meilleur temps vélo, à distancer ses poursuivantes. La lauréate de 2017, Anaïs Martin (Neuves Maisons Triathlon), pointait à 4’18’’, l’inattendue allemande Karoline Brüstle (TV Neidlingen) arrivait à l’aire de transition vélo/course d’Obernai avec 5’29’’ et la locale Sabrina Rinaldi (Trimoval Molsheim) 4° à 6’53’’.

 

Les premiers hommes étaient à ce moment-là déjà bien engagés dans la partie course à pied. William Mennesson avait réalisé un chrono très solide et bouclé le vélo en 2h22’50’’. Son plus sérieux concurrent, l’allemand Thomas Bosch (NSU Triathlon) pointait à 3’55’’, tous les autres concurrents étaient rejetés à plus de 10’. Mais le duel tournait rapidement court, le parisien réalisait le meilleur temps à pied et s’imposait finalement avec plus de 5’ d’avance sur l’allemand. Le podium sera complété par le belge Michaël Gillain. Le titre régional revenait à l’alsacien Fred Schaffner (Jool Team), qui ne regrettait pas son inscription de dernière minute. Il devançait au classement Grand Est Romain Maurel (Neuves Maisons Triathlon) et Loic Stevenin (Charleville Triathlon Ardennes).

La bataille était bien plus serrée chez les féminines. Si le podium était formé à la seconde transition, il allait s’inverser durant la course à pied. Karoline Brüstle, auteur d’un semi-marathon en 1h20’08’’, doublait successivement Anaïs et Stefanie. Cette dernière cédait finalement sa deuxième place à la sociétaire de Neuves Maisons qui s’adjugeait au passage le titre de Championne Grand Est de triathlon longue distance devant Sabrina et Laurence. La performance pédestre de Karoline (4° temps hommes et femmes confondus) lui permettait de boucler ce triathlon à la 11° place au scratch, en 4h47’15’’, nouveau record de l’épreuve.

La deuxième course de la journée était le triathlon S (sprint), qui a regroupé plus de 500 participants cette année. 138 féminines et 37 équipes de relais se sont jetées à l’eau 10 minutes avant les 329 hommes. Essentiellement fréquenté par de jeunes triathlètes et par des néophytes, ce triathlon offre toujours un beau spectacle, avec des sportifs visiblement heureux de réaliser un triathlon.

Côté féminines, la tradition a été respectée, la juniore Emme Wasser (ASPTT Strasbourg) s’imposant devant la cadette Annaëlle Kientz (Trimoval).

 

Chez les hommes, ce sont au contraire des seniors qui ont squatté le podium, la victoire revenant à Nicolas Receveur (Trimoval). On retiendra également la très belle performance de Jules Ribstein (Trimoval). Ce paratriathlète, après être sorti 5° de l’eau, a réalisé le 36° temps de l’épreuve sur un parcours exigeant tant en vélo qu’en course à pied. Les progrès réalisés par Jules depuis sa 1° participation en 2017 sont impressionnants et illustrent la confiance des sélecteurs nationaux qui l’ont retenu pour les prochains championnats d’Europe de paratriathlon.

L’épreuve « historique » d’Obernai Benfeld est le triathlon M (moyenne distance). Avec 456 individuels et 29 relais inscrits, la course affichait complet depuis mars. La course paraissait très ouverte, chez les hommes et les femmes. En l’absence de favoris, la victoire s’est offerte à un jeune triathlète régional et à une habituée d’Obernai-Benfeld. Sorti de l’eau 1’ exactement après le meilleur nageur, Guillaume Schmitt (non licencié), le junior Dorian Muller (ASPTT Strasbourg) ne tardera pas à prendre la tête de la course. En signant les meilleurs temps vélo et course à pied, il est le premier junior à s’imposer sur le très sélectif triathlon M d’Obernai-Benfeld, un an après sa victoire sur le S. Il devance le messin Simon Henry et le toujours jeune Jean Marc Schoen (ASPTT Strasbourg), 3° et 1° vétéran.

L’allemande Renate Fortsner s’est imposée pour la 5° fois à Obernai, 11 ans après sa première victoire. Sortie de l’eau dans les pieds de Dorian, elle a su gérer son avance pour s’imposer de justesse devant Claire Hoffbeck (Naveco Betschdorf). Claire avait concédé trop de retard à la sortie de l’eau et ses meilleurs temps vélo et course à pied n’auront pas suffi. Le podium est complété par l’anglaise Zoe Brunton, licenciée à Charleville Triathlon Ardennes.

Le site de Benfeld est resté animé l’après-midi, avec les triathlons dédiés aux enfants et ados. Trois courses ‘’TriKids’’ leur étaient réservées et ce sont 164 jeunes qui ont bouclé leur triathlon. L’épreuve Kids 1 ouverte aux plus jeunes a été remportée par la jeune Anouk Rigaud (Sarreguemines) qui a devancé Tom Kayser (Naveco Betschdorf) et tous les autres garçons. Anouk, une jeune fille pétrie de talent qu’il conviendra de suivre dans les années futures.

 

Les garçons ont pris leur revanche dans la course Kids 2 réservée aux benjamins. Emilien Puech (Sélestat Centre Alsace Triathlon) s’est imposé, juste devant Ariane Henry (Metz Triathlon), bien entendu 1° féminine. Côté minimes, c’est un non licencié qui s’impose en la personne de Eliott Weinbrenner. La 1° féminine est encore une messine, Laly Meyblum. Metz Triathlon, club phare de la région Grand Est, ayant honoré le triathlon d’Obernai-Benfeld en s’y déplaçant massivement, tant chez les jeunes que chez les adultes.

Mais la journée n’était pas encore finie puisque lesorganisateurs avaient proposé un animathlon, triathlon sans chronomètre ni classement. Les 27 inscrits, de minimes à vétérans, ont ainsi pu bénéficier de l’environnement des triathlons d’Obernai-Benfeld : sécurité dans l’eau, aires de transition, parcours vélo et course à pied fermés… sans oublier l’équipement fourni – dossard, bonnet de natation et ceinture porte-dossard. Les distances étaient adaptées à la découverte du triathlon et les jeunes triathlètes chevronnés des épreuves Kids ont pu initier ces adultes aux subtilités des triathlons et notamment des transitions. Une école faite par les enfants pour les parents en quelque sorte.

Derniers partis à Benfeld, ces nouveaux triathlètes n’étaient pas les derniers arrivés. Du côté d’Obernai, les plus vaillants bouclaient leurs derniers tours à pied sous les rayons ardents du soleil alsacien, avant de gouter aux plaisirs de la ligne d’arrivée, de son ravitaillement et des mains expertes des masseurs kinésithérapeutes.

Au-delà des triathlètes cités dans cet article, ce sont bien le côté populaire, l’ambiance conviviale générée par l’ensemble des participants et l’enthousiasme des bénévoles qui les accompagnent dans leur effort qui sont les racines du succès de cette manifestation, succès répété chaque année depuis 20 ans déjà.

Le parking des remparts d’Obernai et le plan d’eau de Benfeld ont maintenant retrouvé leur calme… en attendant le 9 juin 2019 et l’édition des 20 ans que le comité d’organisation prépare d’ores et déjà. En attendant, vous pouvez retrouver l’ensemble des résultats ainsi que les reportages photos sur le site internet de l’organisateur: www.triathlon-obernai.fr, mais aussi plein d’anecdotes et de commentaires d’après course sur notre page Facebook.